Mise en œuvre PSE: Macky Sall veut l’accélération des réformes

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le succès du groupe consultatif à Paris, Macky Sall veut aller vite. C’est pour cela qu’hier en conseil des ministres, il a rappelé au Gouvernement son attachement à la mise en œuvre efficiente et diligente des réformes au cours de la phase I du Plan Sénégal Emergent (PSE) et l’exhorte à continuer dans ce sens dans le cadre de la phase II du PSE pour relever les défis structurels.

Appréciant la 7ème revue du Programme ISPE et la validation internationale des performances économiques du Sénégal, souligne la même source, le Chef de l’Etat a indiqué que le Conseil d’Administration du Fonds Monétaire International (FMI), réuni le mardi 15 janvier 2019 a approuvé les rapports sur la septième revue du programme économique et financier appuyé par l’ISPE, saluant ainsi l’achèvement et la bonne mise en œuvre du programme ainsi que les performances macroéconomiques réalisées par le Sénégal, notamment une croissance soutenue, une faible inflation et une réduction continue du déficit budgétaire.
Appréciant le développement de l’économie maritime et l’accélération de la mise en œuvre de la stratégie portuaire nationale, informe le communiqué officiel du conseil des ministres, le Chef de l’Etat s’est félicité de la réception de la batterie de cinq navires de dragage acquis par l’Etat du Sénégal avec le concours de la République de Corée à travers l’exécution intégrale du Projet d’infrastructures et d’équipements maritimes (MIEP) et remercie ce pays ami pour sa coopération dynamique et exemplaire.
En outre, le Président de la République a magnifié le lancement des travaux de modernisation du Port de Kaolack, une infrastructure dont le fonctionnement optimal va, d’une part, contribuer à la valorisation significative des potentialités du Pôle économique Sine-Saloum et, d’autre part, asseoir la complémentarité des infrastructures maritimes ainsi que le renouveau et l’attractivité des ports du Sénégal.
Poursuivant sa communication autour du succès de la troisième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique que tenue à Dakar, du 17 au 19 janvier 2019, avec la participation remarquable de plusieurs chefs d’Etat et de Gouvernement, mais aussi de nombreux dirigeants d’organisations internationales et du secteur privé continental et mondial, le Chef de l’Etat a remercié l’ensemble des participants pour leur présence et la qualité des débats et recommandations sur le thème : «Emergence, Secteur privé et Inclusivité».
A cet égard, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement de prendre toutes les dispositions, en relation avec les organisations d’investisseurs et d’opérateurs privés, pour une mise en œuvre adéquate des conclusions de la Déclaration et du Plan d’actions, issus de la troisième Conférence sur l’Emergence de l’Afrique.

Avec Pathe TOURE / Lejecos

%d blogueurs aiment cette page :