Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Mouvement des forces démocratiques de Casamance : L’unité retrouvée ?

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leur émiettement a toujours  été un facteur bloquant dans les négociations avec le gouvernement en vue d’une paix définitive en Casamance.

En effet, avoir une multitude d’interlocuteurs aux points de vue souvent différents, voire contradictoires ne favorise pas des discussions franches génératrices d’accords solides et irréversibles. 

La réunion, le  10 février  dernier en Guinée Bissau  des cadres du Mfdc , en vue de l’unification de tous les commandements militaires pourrait donc être de bonne augure pour de futures négociations.

En effet, d’après le journal Dakar Times qui donne la nouvelle, la rencontre s’est  tenue en présence de la majeure partie des ténors du Mouvement :

 César Atoute Badiate, commandant en chef du commandement Sud-ouest, Ibrahima Kompass Diatta, commandant en chef du commandement Sud-est et  Fatmas Coly du commandement Nord,  ont  notamment pris part à la rencontre.

L’unification des commandements des forces combattantes, Attika a été l’unique ordre du jour.

Une unité retrouvée, dont ils ont voulu faire part dans un communiqué daté du 14 mars 2019, «  aux ailes intérieures et extérieures, sympathisantes et sympathisants, à tous les peuples du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée Bissau, les ONG, et les Organisations internationales, les ambassadeurs, Usaid,  l’ UA, Amnesty International, les Organisations internationales des droits de l’homme, les Organisations de la société civile etc . (…) Suite à la remise du mandat au comité provisoire des ailes politiques unifiées du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc) pour exercer toute légitimité, toutes les catégories lui permettant une reconstruction des consensus et la conduite négociée des processus de réunification de toutes les composantes du Mfdc, pour sa reconstitution en vue d’une sincère et fiable négociation du conflit armé qui nous oppose à l’état du Sénégal.  »

Concernant le manque d’unité qui pourrait faire capoter les négociations avec le gouvernement, Nkrumah Sané, joint au téléphone par nos confères de Dakar Times  a estimé que «  Macky Sall n’avait pas attendu cette unité pour entamer des négociations avec Salif Sadio en 2012. « 

Quant à la tenue de la rencontre en terre étrangère, il pense que « La Guinée Bissau a été choisie pour des raisons de commodité pour mes combattants. »

Serigne Mbacké Ndiaye