Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Occupation illégale de la voie publique: Selon que vous soyez opposant ou marchand ambulant

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ils sont toujours prompts à interdire et réprimer toute manifestation de l’opposition, et à jeter en prison les récalcitrants sous prétexte d’occupation illégale de la voie publique ou d’absence d’autorisation.
Ils ferment pourtant les yeux sur ce qui relève pourtant de la même infraction, et donc de leur compétence : les marchands ambulants et les tabliers qui obstruent cette même voie publique, mettant leur vie et celle des piétons en danger, car les obligeant à marcher sur la route.

La responsabilité de l’autorité déconcentrée dans l’incendie du marché Petersen est donc largement engagée.

Paradoxalement, Monsieur Djiby Diallo, sous préfet de Dakar-Plateau préfère se laver à grande eau et indexer les autres : « Ça a été très dur pour les marchands ambulants. Il faut rappeler que c’est une couche sociale qui fait partie de notre jeunesse et qui contribue à l’effort économique. Ce qu’il faut reconnaître aussi, ce n’est pas la première fois qu’il y a effectivement un incendie à Petersen. Ce qu’il faut savoir par rapport à Petersen, c’est qu’ils ont une grande part de responsabilité. L’occupation anarchique à Dakar est devenue une règle, et mon combat de tous les jours est de lutter contre l’occupation illégale de la voie publique. On parle de marché Petersen. Petersen n’est pas un marché, mais une gare routière. Le marché a été imposé par les marchands ambulants. L’incendie s’est déclaré à 7h 30 minutes. A 7 h 34 minutes, les sapeurs étaient sur les lieux, mais il leur était impossible d’accéder sur les lieux pour circonscrire le feu. Il leur a fallu faire des détours pour circonscrire le feu. Et voilà le résultat. »

Un discours qui vaut plus aveu de négligence voire plus, que de preuves d’innocence.

En soutenant que Petersen n’est pas un marché (Il vient de nous l’apprendre) et en laissant pourtant s’installer une zone commerciale anarchique, le préfet à failli à l’une de ses missions principales qui est la surveillance et la fluidité des voies publiques.

S’il avait mis autant de zèle à empêcher l’opposition d’arriver au ministère de l’intérieur pour un sit-in, que les marchands ambulants de s’agglutiner à Petersen, on n’en serait pas là.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :