Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Opposition : cinq jeunes placés sous mandat de dépôt

Cinq jeunes de l’opposition de l’opposition ont été arrêtés. Cela s’est passé pendant et après les manifestations pour déplorer la décision du Conseil constitutionnel relatif à l’inacceptation de la candidature de leur leader.

Ce matin, l’un deux devait comparaitre devant le juge. Il s’agit d’Alphousseyny Sy, le responsable des étudiants de Taxawu Sénégal de Khalifa Sall, qui a été le premier à être placé sous mandat de dépôt. Son audience a été renvoyée au 21 janvier.

Quatre autres jeunes ont été placés sous mandat de dépôt. Parmi eux, il y a deux jeunes de Bess Du Niak habitant la banlieue. Il y a également un jeune du mouvement « Jengu ».

Le responsable des jeunes de Taxawu, Bassirou Samb, pense que c’est une tentative d’intimidation de la part du régime. Même son de cloche du côté de la force de lutte des étudiants de l’opposition. Elle a aussi réagi à travers son porte-parole, Malamine Fall, qui dit « son indignation par rapport à ce
qui est en train de se passer dans l’arène politique.  Nous avons un présent dictateur en face de nous»
, poursuit-il. Avant de renchérir : « Nous n’allons aucunement accepter qu’il fasse de ce pays ce qu’il veut. ».

Face à la montée au créneau des jeunes de l’opposition, l’Etat est resté ferme. Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Ali Ngouille Ndiaye, prévient que force restera à la loi.

Omar Ndiaye

Partager