Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

PDS : Oumar Sarr et Cie se sont auto-exclus 

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis le refus du Pds de participer au dilatoire National masqué sous le format d’un supposé Dialogue National, Il a été constaté des actes de défiance contre le parti et contre le frère Secrétaire Général National Maitre Abdoulaye WADE, menés par Oumar SARR et les membres de «Alliance suxali PDS » ».

L’union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL) et le mouvement des élèves et étudiants libéraux (MEEL) condamnent fortement cette démarche clanique qui viole la charte fondamentale du parti.

Cette énième tentative de sabordage et de fragilisation du parti orchestré par MACKY SALL sera un échec comme les précédentes car la jeunesse fera face pour sauvegarder et protéger l’héritage libéral et ne laissera personne humilier le frère Secrétaire National du parti », s’insurgent les jeunes libéraux.

L’UJTL et le MEEL rappellent que dans un passé récent, « des actes similaires ont été posés par d’anciens membres du parti tels Modou Diagne FADA, Madicke NIANG, AIDA MBODJ et que le parti sous la coordination de Oumar SARR avait constaté leur auto exclusion de faite pour défiance et collision avec l’ennemi car ces derniers étaient en marge de la ligne de conduite du parti tel que défini par le frère Secrétaire General National ».

Dans le souci de comprendre les vrais motivations des actes de défiance posées par Oumar et compagnie, la jeunesse  du parti affirme les avoir interpellé « sur plusieurs questions qui malheureusement sont restées sans réponse ».

L’UJTL et le MEEL considèrent que « les manœuvres allant dans le sens de diviser le parti sont inacceptables et d’une extrême gravité ». Fort de ce constat, « la jeunesse du parti demande au Secrétaire Général National et aux instances du parti de prendre acte de l’auto exclusion des animateurs de « Alliance Suxali PDS » et d’en informer à qui de droit ». 

L’UJTL et le MEEL disent être guidés par une logique de cohérence  avec la ligne du parti et règlement intérieur. Ils pensent que le Pds ne doit en aucun cas tolérer ou accepter des fautes graves commises par les membres de « Alliance suxali PDS » puisque ces mêmes fautes n’ont pas été acceptées ou tolérées à d’autres.  

Omar Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :