Pôle Urbain de Diamniado : Idrissa Seck avait raison

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore des  centaines de milliards jetés par la fenêtre ? On serait tenté de le croire. Quelques mois seulement après leur érection, les  sphères ministérielles de Diamniado commencent à se fissurer.

Le journal SourceA qui lui a consacré un long dossier  nous apprend que les immeubles font montre de réels signes de décrépitude alors qu’ils viennent à peine d’être réceptionnés. 

Les causes, un sol inadéquat  car traversé par une  faille géologique qui part de la zone du siège de la BCEAO jusqu’aux laboratoires de l’école polytechnique de Thiès. 

Diamniado serait un fossé tectonique d’effondrement appelé Graben en géologie. La partie surélevée  par rapport à ce fossé est constituée des massifs de Ndiass (appelés Horst en géologie), ce qui rend la zone instable.

 » Très souvent des ouvriers Chinois investissent nuitamment les lieux pour rafistoler l’édifice » raconte le journal qui fait allusion au ministère de l’agriculture délocalisé.

Le pôle Urbain de diamniado serait donc un grand gâchis. Le président Idrissa Seck  avait soulevé la question  en son temps: «  Il m’arrive de taquiner Macky Sall en lui disant que sa vision s’arrête à Diamniado. J’aurais préféré que cette nouvelle ville soit érigée à Kidira. Un pôle urbain doté d’un port sec. Les  camions Maliens (dont 20% des marchandises transitent par le Sénégal) n’auraient plus besoin de venir jusqu’à Dakar. Macky pouvait aussi ériger d’autres villes à Diaobé  ( proche de la Gambie,  Guinée Conakry et Guinée Bissau ),  Guet Ndar ( proche de la Mauritanie ), Kaolack ( carrefour), Bignona et Ziguinchor   pour renforcer nos relations commerciales avec les pays voisins. C’est cela une vision.  Mais investir des milliards à Diamniado alors que la nature du sol ne s’ y prête même pas d’ailleurs…  »

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :