Pour une prise en charge intégrée de la petite enfance

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le développement intégré de la petite enfance englobe, en plus des questions sanitaires, plusieurs problématiques dont l’éducation et la nutrition, a souligné hier mercredi le médecin Alioune Badara Tall, de la division chargée de la survie de l’enfant à la Direction de la santé, de la mère et de l’enfant. 

« Le développement de l’enfant n’est pas seulement dans le domaine de la santé’’, il concerne également le ’’développement physique et moral », a-t-il précisé à l’ouverture d’un atelier d’information sur le développement intégré de la petite enfance (DIPE), à l’intention des journalistes. 

« Le ministère de la Santé va veiller à l’élimination de tous les décès évitables de l’enfant d’ici à 2030, comme il est indiqué dans les Objectifs de développement durable », a dit M. Tall.

Selon lui, le Sénégal veut atteindre les Objectifs de développement durables relatifs à la survie de l’enfant, dans ce délai-là, ce qui passe notamment par l’élimination des « décès évitables de nouveau-nés et d’enfants » de moins cinq ans. 

%d blogueurs aiment cette page :