Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Précipitation dans le dossier de Khalifa Sall : Les explications du président de la cour suprême

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La célérité suspecte dont la cour suprême a fait montre dans le dossier Khalifa Sall et qui n’a pas échappé à nombre d’observateurs, s’est invitée à la rentrée des Cours et Tribunaux ce mardi 8 janvier 2019.

En effet, sans citer l’affaire de l’ex maire de Dakar, le premier président de la cour suprême Mamadou Badio Camara a tenu à dédouaner sa juridiction accusée de favoritisme au profit de Macky Sall :
« Nous restons résolument sur notre objectif de traitement des affaires dans un délai raisonnable, étant précisé que la durée de ce délai n’est déterminée ni dans les conventions internationales, ni dans les lois nationales. Nous sommes donc fondés à considérer que le délai raisonnable relève de l’appréciation du juge. »
Serigne Mbacké Ndiaye