Présidentielles 2019 : Il faudra compter avec l’Eglise

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décidément, la  Conférence Episcopale  Nationale Congolaise (CENCO) qui a accompagné le processus électoral de son pays aura fini de déteindre sur l’ Eglise Sénégalaise.

En effet, elle  a décidé de prendre une part active aux élections présidentielles  du 24 février, en jouant son rôle de veille de garde à l’image de  son homologue de la RDC.

L’ Eglise Sénégalaise vient  ainsi de boucler deux jours de rencontre à Rufisque pour renforcer les capacités des équipes d’observateurs qu’elle compte envoyer suivre le déroulement de la présidentielle. 

Abbé Alphonse Seck, secrétaire exécutif de la commission justice et paix : «  Cette formation est une étape  de préparation pour l’observation électorale. Nous rassemblons ici les superviseurs qui sont des formateurs de formateurs et qui, le week-end prochain, vont démultiplier dans tous les Diocèses, ce qu’ils ont reçu aujourd’hui. Les superviseurs qui ont été formés ce  week-end vont rejoindre les 900 et quelques observateurs qui sont sur le terrain pour leur passer l’ensemble des informations qu’ils ont reçues pour les préparer de façon définitive à l’observation des élections pour le 24 février. Nous allons observer ce qui se passe sur le terrain et en témoigner.» 

Conclut l’Abbé qui avoue toutefois que l’ Eglise Sénégalaise n’a pas  les moyens de la CENCO qui elle, avait déployé 40 000 observateurs.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :