Prières aux heures et dans les lieux de travail : Le débat s’envenime

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’immixtion du culte dans les lieux publics prend une nouvelle tournure. Après le voile dans les écoles catholiques, la prière aux heures de travail s’invite  dans le débat.

Peut-on  prier dans les lieux publics ou abandonner son travail  pour respecter les 5 prières de la journée ?  

Qu’est-ce qui priment entre les recommandations Divines et les  lois ou règlements ?

Les docteurs Dia et Dioum qui avaient bravé la note de service interdisant la prière aux heures de travail ont été ainsi licenciés par la pharmacie Guigon, suscitant  l’ire de nombreux musulmans et associations Islamiques.

Aujourd’hui, c’est au tour de l’Institut Africain des Affaires ( IEA)  d’aller plus loin en interdisant la prière dans l’enceinte de l’établissement : « Se référant à la charte de laïcité de l’établissement BO du 12/09/2013, vu l’article 3 de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république du 08/07/2013, il est porté à la connaissance de toutes et tous que l’Iea Dakar est une Institution laïque, par conséquent, il est formellement interdit de prier dans l’enceinte de l’établissement. » 

Les réactions ne se sont pas fait attendre, sur les réseaux sociaux notamment où le débat fait rage entre ceux qui prônent le respect des lois et règlements et ceux qui outrés, demandent à l’état de prendre des mesures afin que les croyants puissent s’adonner en toute quiétude à leurs dévotions :

« Le gouvernement du Sénégal doit annuler sans délai cette décision illégale, inopportune et dangereuse pour éviter à notre pays de sombrer dans des conflits confessionnels » s’indigne Moustapha Diakhaté, ancien président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yacaar sur sa page Facebook.

On notera que ces initiatives sont souvent le fait d’expatriés Européens ou d’établissements relevant de leur autorité.

Des mesures qui trahissent donc un choc culturel.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :