Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Rappel à Dieu de Cheikh Gueye Diome « Ben Khalifa » : Adieu Maestro !

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il vivait avec et dans le journalisme. C’était son monde. Sa passion. Et il l’exerçait avec une maestria certaine. Fort de ses convictions et principes, il en avait fait un sacerdoce. C’était un khalife de la plume ! Une plume d’une rare densité qui forçait l’admiration et le respect de par sa qualité et la profondeur du verbe. Le lire était un immense privilège et plaisir. Un régal.

Lui, c’est bien sûr Cheikh Gueye Diome. Ben Khalifa pour son monde.

Il s’en est allé ce vendredi 15 mars ( en ce mois de Rajab) après avoir écrit l’une des plus belles pages du journalisme aux côtés de ses amis et collègues dont les défunts Mame Less Dia, Bara Diouf et Nguewane Niane, de Mamadou Omar Ndiaye qui l’a accompagné jusque dans sa dernière demeure à Touba, d’Abdoulaye Bamba Diallo, de Diegane Séne son ami de toujours, Jean Meissa Diop, Tidiane Kassé, Babacar Touré, Adama Gaye, Abdoulaye Ndiaga Sylla, Abdou Latif Coulibaly, Mamadou Amat, Alioune Dramé entre autres illustres signatures de la presse.

D’une rare générosité, il se dévouait pour ses amis et ne rechignait pas à aller au front pour servir leurs causes qu’il faisait siennes.

Avec Mamadou Omar Ndiaye, il m’avait inspiré et poussé à suivre des cours de journalisme. C’était mon mentor.

Le coeur meurtri, je te dis Adieu Maestro !

Repose en paix et sois fier de ton oeuvre. De « l’astre de Hann » à « La Nation » en passant par « Le Politicien »…. La Voix Plus et Le Témoin, ton héritage reste intact. Que Firdawsi soit ta demeure éternelle auprès de tes braves parents!

Nos pensées pieuses à jamais pour toi, Félicité éternelle!!!

Amadou Ly Diome