Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Réponse à l’Imam de la Grande Mosquée : Cissé Lo le Cartésien !

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On le savait vindicatif  impulsif et primesautier, il se découvre rusé, réfléchi  et  subtil. Visé par l’Imam de la Grande Mosquée de Dakar qui le rapatrie  à son Baol s’il veut être maire : «   Paris aux Parisiens et Dakar aux Dakarois », Moustapha Cissé Lo qui aspire à la mairie de Dakar lors des élections municipales de décembre 2019 a eu une réaction qu’on n’attendait pas de lui. 

Plutôt que de ruer sur les brancards comme on s’y attendait, il a porté sa réplique sur le terrain sémantique.

Même s’il sait pertinemment ce qu’entendait l’Imam par  ‘’Dakarois’’ c’est à dire quelqu’un dont ‘’on connaît le père et la mère’’ autrement dit un Lébou (comme l’a d’ailleurs clairement dit le Grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop, )  Cissé Lo a préféré finassé :

« L’Imam de la Grande Mosquée a raison. Je suis parfaitement  d’accord avec  ce qu’il a dit. Celui qui n’habite pas Dakar ne doit pas être maire de la ville. Ça doit être clair. »

Le postulat posé, Moustapha Cissé Lo prouve qu’il est Dakarois

« Un habitant de Dakar, c’est celui qui a un titre foncier à Dakar. Cette maison est la mienne, donc j’habite Dakar avec ma famille. Je paye mes impôts et patentes. » 

Conclusion ? Il peut donc être maire de Dakar

«  Ceux qui veulent être maire  de Dakar n’ont qu’à sortir leur quitus fiscal. Je cotise pour la mairie, donc j’ai le droit d’être conseiller et demander la mairie de Dakar. »

Une démonstration Cartésienne qui prouve que le Baol-Baol est plus réfléchi  qu’on ne le pensait.  

L’ Imam Alioune Moussa Samb et Abdoulaye Makhtar Diop, le Grand Serigne de Dakar sont donc prévenus : leur communautarisme anachronique et désuet ne l’empêchera  pas de briguer la mairie de la capitale. 

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :