Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Saer Kébé jugé le 27 mars : Sa grève de la faim aura fini par payer.

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Cette affaire révèle toute la monstruosité du système judiciaire Sénégalais. On ne comprend pas cette extrême répression, tendant à réduire à néant un être humain qui en est à quatre jours de grève de la faim, après avoir mené tous les combats pour sa libération. »

C’est le cri de cœur de Assane Dioma Ndiaye, président de la Ligue Sénégalaise des droits de l’’homme, concernant la longue détention préventive de l’élève Saer Kébé, qui en 2015 avait posté sur sa page Facebook des menaces contre les USA.

C’était le 24 avril 2015 à 13h14 minutes au lendemain des attentats de Charlie Hebdo: « Vous soutenez Israël, mais vous le regretterez et nous les jeunes Sénégalais révolutionnaires, nous nous attaquerons à tous vos intérêts et Israël sera détruite. Vous êtes des terroristes. Nous préparons des attentats contre l’ambassade d’Israël au Sénégal à Dakar et vous serez détruit. Vive le Hamas. »

Après 4 ans de détention préventive, son dossier a finalement été enrôlé par le procureur de la république ce jeudi 21 Mars.

Saer Kébé fera face au juge de la chambre criminelle de Dakar pour apologie du terrorisme.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :