Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Sénégal: vers l’installation d’un gouvernement parallèle

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le siège de Bokk Gis Gis est devenu le quartier général de l’opposition. Après Idy2019, la Fédération des forces démocratiques du Sénégal a choisi la permanence de Pape Diop sise sur la VDN pour lancer un appel lourd de sens à l’opposition. Le Fds demande à l’opposition d’installer un gouvernement parallèle.

Idrissa Seck est resté dans sa logique en rejetant, de nouveau, les résultats de la présidentielle, lors de son dernier point de presse. Le mouvement des forces démocratiques du Sénégal est allé plus loin. Le Fds demande à l’opposition de mettre en place un gouvernement parallèle. Leur secrétaire général, Babacar Diop, pense que cela doit être fait le jour de la prestation de serment de Macky Sall. C’est à dire le 2 avril. 

Le Fds ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il demande aux institutions du pays de prêter allégeance à ce futur gouvernement parallèle. Cet appel est, particulièrement, destiné aux forces de défense et de sécurité que sont la police, la gendarmerie et l’armée. 

Le mouvement Fds n’a pas manqué de dénoncer de nouveau les résultats de la présidentielle. Il pense que le processus a été biaisé depuis le début et que les résultats ont été truqués. C’est la raison pour laquelle Babacar Diop et ses camarades affirment qu’ils ne reconnaissent pas l’autorité de Macky Sall en tant que président de la République du Sénégal.

A noter que le mouvement des forces démocratiques du Sénégal fait partie de la coalition Idy2019. Il demande, par ailleurs, la libération des membres de l’opposition arrêtés après la présidentielle du 24 février dernier.

Omar Ndiaye

Laisser un commentaire