Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

« SENEGAL ZERO DECHET » RÉCEPTION DE 800 BACS À ORDURES ET DEUX CAMIONS-BENNES : La commune de Sandiara comme laboratoire d’expérimentation

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de la commune de Sandiara (Mbour, ouest), Serigne Guèye Diop, et le directeur du cadre de vie et de l’hygiène publique, Oumar Bâ, ont procédé vendredi à la réception de 800 bacs à ordures et de deux camions-bennes destinés à faire de cette localité ‘’une ville propre’’.

L’acquisition de ce matériel est une réponse à l’appel récent du président Macky Sall qui a lancé le concept ‘’Sénégal zéro déchet’’, a expliqué Serigne Guèye Diop lors de la cérémonie de réception de ce matériel, en présence des membres d’une trentaine groupements de femmes qui s’activent dans le nettoiement de Sandiara.

« Depuis trois à quatre ans, la commune de Sandiara s’était engagée dans une politique de «Clean and green» qui demandait un investissement important sur le plan matériel mais aussi humain. Mais aujourd’hui, nous avons fait des progrès énormes dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité à travers le nettoiement de la commune », a souligné l’élu local.

Ainsi, les autorités municipales de Sandiara ont acquis deux camions-bennes d’un coût de 100 millions de francs CFA l’unité, pour une capacité de sept tonnes de déchets par chargement. Elles ont distribué les 800 bacs à ordures d’un coût global de 20 millions de francs CFA. A ce premier lot viendront s’ajouter 540 autres bacs à ordures qui sont actuellement au niveau du port de Dakar.

« Notre objectif, c’est de doter, d’ici à la fin de cette année, chacun des 2500 ménages de poubelles et, à partir de l’année prochaine, commencer une politique de tri pour le recyclage de tous les déchets », a indiqué Serigne Guèye Diop, par ailleurs ministre-conseiller auprès du Chef de l’Etat.

Précisant qu’à ce jour, près de 500 millions de francs CFA ont été dépensés dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité, il a annoncé l’érection d’un centre de tri et de valorisation des déchets qui, selon lui, va permettre à Sandiara d’être un ‘’laboratoire d’expérimentation’’ de cette politique de « Sénégal zéro déchet ».

 Il a promis de mettre en place un prix pour récompenser le quartier et/ou le village le plus propre de sa commune.

 ‘’Nous allons bientôt signer une convention avec la municipalité parce que Sandiara pourra être un de nos laboratoires. Nous sommes, d’ailleurs, en train de tester un certain nombre de concepts, l’engagement citoyen, la valorisation, le tri à la base, entre autres, qui sont en train d’être matérialisés’’, a dit, pour sa part, le directeur du cadre de vie et de l’hygiène publique, Oumar Bâ.

M. Bâ a lancé un appel à l’ensemble des maires du Sénégal, les invitant à s’inspirer de ce qui se fait à Sandiara, notamment en termes de management public.

Avec lavoixplus.com

%d blogueurs aiment cette page :