Sonko VS Mamour Diallo : les non-dits

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nhnews vous assurait que le régime est décidé à mettre toutes ses forces dans la lutte contre Ousmane Sonko. Alors que le leader de Pastef vient de déposer deux nouvelles plaintes dans l’affaire des 94 milliards, nouvelhorizon.sn est en mesure d’affirmer sans courir le risque d’être démenti que les autorités vont  aussi passer à la vitesse supérieure en mettant sur orbite Mamour Diallo lors du dernier acte de ce combat épique. 

« Prenant acte de l’inertie du procureur de Macky Sall, que j’avais saisi depuis deux ans à propos de l’escroquerie portant sur plus de 94 milliards, j’ai décidé de saisir directement le juge avec constitution de partie civile, de deux plaintes: l’une contre Mamour Diallo, Tahirou Sarr et leurs complices, l’autre contre les membres de la « Commission d’enquête parlementaire » qui, aveuglés par la haine politique, se sont comportés en véritables députés-délinquants »,  indique le leader de Pastef. Les plaintes en question ont été déposées ce vendredi. 

Ousmane Sonko montre ainsi qu’il n’est pas disposé à se laisser dicter la marche à suivre dans cette affaire qu’il a lui même soulevée. Alors que la commission d’enquête parlementaire mise en place a blanchi l’ex directeur des impôts et domaines. Seulement, la composition des membres de ladite commission laisse perplexes beaucoup d’observateurs. En effet, seuls les députés de la majorité ont accepté d’en faire partie. Ce qui a eu comme conséquence de retarder les travaux. 

Le candidat malheureux à la présidentielle  avait lui préféré saisir directement le procureur. Il accuse aujourd’hui le maître des poursuites de rouler pour le camp d’en face. Ousmane Sonko a-t-il raison de s’inquiéter? D’autant plus que Serigne Bassirou Gueye a reconnu devant la presse que la plainte en question est arrivée à destination. 

 Dans tous les cas, les sources de Nhnews sont sûres d’une chose, les autorités sont bien décidées à venir à bout  de leur principal opposant. Ces mêmes sources nous assurent que Sonko va aller en prison. Il a menti,  poursuit-on.  « Le dernier acte de ce combat de titans va se jouer entre lui et Mamour Diallo. L’ex directeur des domaines devrait lui aussi saisir la justice ». En fait, votre site en ligne avait reçu l’assurance que la plainte avait été déposée. Mais, tout est une question de timing. 

A l’instar d’Ousmane Sonko donc, le régime compte, lorsque l’heure sera venue, donner une suite judiciaire à ce dossier en appuyant l’ancien directeur des domaines dans le procès qu’il va intenter contre son accusateur. 

Le procureur est-il en train de jouer la montre?

 De toute façon, Ousmane Sonko gagnerait à rester sur ses gardes. 

Omar Ndiaye 

%d blogueurs aiment cette page :