Accueil > Le Sondage de NH > :LA PERSONNALITÉ DE LA SEMAINE : Mberry SYLLA – Député

: LA PERSONNALITÉ DE LA SEMAINE : Mberry SYLLA – Député

Il est au devant de l’actualité depuis quelques jours pour avoir déposé sur la table du président de l’Assemblée Nationale une proposition de loi destinée à criminaliser les pratique contre-natures et plus principalement l’homosexualité. Sa démarche est courageuse et innovante mais, beaucoup auraient souhaité le voir aller plus loin.

Le député de Louga a osé ! Alors que nombreux sont les Sénégalais à considérer les milieux homosexuels « intouchables », il invite ses collègues parlementaires à oser légiférer les concernant. Amadou Mberry Sylla veut voir la législation sénégalaise aller plus loin que l’article 319 de notre Code pénal de la loi 66-16 du 12 février 1966 réprimant les actes contre-nature.
Dans sa démarche, il ne s’arcboute pas sur l’homosexualité et évoque, comme pratiques visées, le lesbianisme, la zoophilie, la nécrophilie et les infractions assimilées. Cela n’altère cependant en rien les nombreuses félicitations reçues par le président du Conseil régional de Louga, de la part notamment de l’Ong Jamra et de Mban Gaccé qui, ont longtemps appelé de leurs vœux cette perspective. Idem pour ses adversaires politiques régionaux.
L’homme ne veut toutefois pas en tirer la moindre gloriole. Il s’explique ainsi : « Ce qui m’a motivé, c’est ce qui motive tous les Sénégalais. Nous avons remarqué que des personnes mal informées tentent de jeter une confusion dans l’esprit des Sénégalais. Donc, en tant que député du peuple, moi j’ai accepté volontairement de porter le projet de loi pour la criminalisation de l’homosexualité ». Il a ajouté : « je suis sénégalais, je suis député et je dois défendre les Sénégalais. Je sais que la majorité des Sénégalais pensent comme moi, en l’occurrence les chefs religieux et même tout le monde pense comme moi. Donc, je ne vise personne à travers cette initiative. C’est juste que je veux que le Sénégal soit préservé ».
Face aux commentaires sans cesse charriés par cette question, l’ancien responsable de l’Afp passé à l’Apr est allé dans un sens qui lui vaudra à n’en point douter une place dans les annales sénégalaises. Quel que soit le sort réservé à cette proposition par l’Assemblée Nationale, Amadou Mberry Sylla sera considéré comme un missionnaire des bonnes mœurs. Bien qu’il eut aussi été pertinent de le voir évoquer d’autres faits tout aussi abjects, comme la pédophilie et l’inceste.


Commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.