Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Thierno Lo : Colère d’un transhumant

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La transhumance, définie comme le déplacement des herbivores d’une zone sèche à une autre plus verdoyante, est souvent utilisée au Sénégal pour qualifier les politiciens qui quittent l’opposition pour rallier le pouvoir. Quelles que soient les raisons avancées.

Ainsi défini, le terme s’accorde parfaitement à Thierno Lo, dont l’itinéraire politique n’est ni un exemple de ligne droite, ni de consistance et de conviction : De Wade, en passant par Pape Diop, pour poser ses valises chez Macky Sall (en attendant de repartir ?), le président de l ‘ Alliance pour la paix et le développement (Apd), est le prototype des Gens du Voyage.

Cependant, ne lui dites jamais qu’il est un transhumant. Thierno Lo n’aime pas : « Attendez ! Le terme  » transhumant « , vous me permettez d’y revenir, parce que j’ai suivi une émission où on m’a cité en disant Modou Diagne Fada, Baldé, Thierno Lo…pourquoi on ne les mettrait pas dans un gouvernement. Un responsable d’ ONG qui était dans l’émission a pris la parole pour dire « Le président Macky Sall a raison. Il a écouté le peuple. Il ne doit pas mettre ces transhumants dans son gouvernement » J ‘ai été choqué et gêné d’entendre ça. Ce monsieur, qu’est-ce qu’il a de plus patriotique que moi ? (…) Je suis en alliance avec le président Macky Sall depuis 2014.

Est-ce que si je suis convaincu par le programme du président Macky Sall, je ne peux pas aller l’accompagner sans poser des conditions ? C’est ce que j’ai fais, c’est mon droit le plus légitime, avec les gens de ma coalition. Nous avons battu campagne pour que Macky Sall puisse gagner les élections, parce que nous avons jugé qu’il avait un programme. C’est la chance du Sénégal qu’il puisse écrire des pages indélébiles pour laisser ici des possibilités d’émergence au Sénégal, parce qu’il est devenu un homme libre, sans pression. On profite de ce terme de « transhumant » pour manquer de respect à des gens plus clean, patriotes, utiles que vous. Qui ont fait des choses que les gens peuvent citer. Ce terme de « transhumant » est malsain. Cela n’a pas de sens, c’est incompréhensible. »

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :