Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Thiès : Un père de famille viole ses filles

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus sadique que O. Ngom tu meurs. Âgé de 59 ans, son vice est de violer ses propres filles. Et, relate L’Observateur dans sa parution de ce vendredi, cette affaire d’inceste alimente les conversations et suscite moult commentaires au quartier Hersent de Thiès.

O. Ngom, âgé de 59 ans, a sauvagement battu puis violé sa propre fille N. Ngom, âgée de 24 ans. L’homme, habitué à commettre l’inceste, serait un maniaque sexuel.   

« L’Observateur » qui donne l’information, souligne que O. Ngom avait déjà été condamné à 5 ans de prison pour avoir violé une autre de ses filles. Père de 13 enfants, et conducteur de « moto Jakarta », le père incestueux avoue tirer sur tout ce qui bouge quand il veut satisfaire sa libido.  

Les derniers faits remontent à vendredi dernier, lorsque O. Ngom, a pris sa fille et son enfant, à bord de sa « moto Jakarta », pour les conduire à Keur-Massar afin de jouer les bons offices dans le différend conjugal qui l’oppose à son époux domicilié au quartier Jaxaay 2, sis à Dakar. Sur la route du retour, le père propose à sa fille d’entretenir des rapports sexuels avec elle. Cette dernière lui oppose une refus catégorique  

Furieux, il la brutalise, la cogne et lui donne de violents coups. Sa libido assouvie, il se relève et s’habille sans scrupule. Il conduit ensuite sa fille à son domicile et fait comme si rien de rien était. Meurtrie dans sa chair, la victime s’en ouvre à sa belle-sœur.   

O. Ngom sera interpellé par les éléments du commissariat de 1er arrondissement de Thiès suite à une plainte. Il est placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès depuis mercredi.

%d blogueurs aiment cette page :