Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Total, Africa Oil and Power, Les Honneurs : le Péché Mignon de Macky ?!

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rappelez-vous… C’est au cours de sa Visite  d’Etat en France du lundi 19 au jeudi 22 décembre 2016 que Macky Sall avait signé les contrats avec la Compagnie Total. La Visite d’Etat : un honneur très rarement  accordé par la France à un chef d’état Africain. 

La dernière en date pour un Président Sénégalais remonte en 1992, accordée par le président Chirac à son ami Abdou Diouf pour services rendus. Abdoulaye Wade n’en a jamais eu droit.

Macky Signera un contrat « de coopération avec Total » et  « une lettre d’intention entre Cos-Pétrogaz, le Conseil de surveillance  des exploitations pétrolières et gazières au Sénégal  et l’institut Français du pétrole et du gaz  IFPN » après une  réception officielle  au palais de l’Elysée offerte par François Hollande. 

D’autres accords seront également paraphés (TER, Diamniado…).

La concomitance entre cette Visite d’Etat  et la signature des  ces importants contrats avait interpelé même les journalistes  et Observateurs Français,  tant ils savent  l’appétence des chefs d’état Africains pour les Honneurs et les Médailles.

L’histoire serait-elle en train de se répéter ?

En effet cette même concomitance (moins d’un mois) entre la désignation de Macky Sall comme « Homme de l’année dans le secteur pétrolier » par Africa Oil and Power et l’accord de partenariat signé le 16 juillet dernier par ce même Macky Sall avec cette plateforme basée en Afrique du Sud suscite l’incompréhension voire  l’indignation dans le milieu pétrolier :

 » Le Sénégal lancera son prochain cycle d’octroi de licences lors de la conférence et de l’exposition Africa Oil Power prévue le 9 octobre  au Cap (En Afrique du Sud) «   selon un communiqué de l’état.

D’autant qu’à l’image de Pétro-Tim, Africa Oil Power est une nébuleuse, un mystère : «  Pour tout vous dire, j’ai plus de 30 ans d’expérience dans le secteur pétrolier, mais c’est la première fois que j’entends le nom de cette structure. C’est avec la signature de ce protocole  d’ accord que j’ai découvert cette structure.  Elle a surgit comme ça. Je n’ai aucune information sur ces gens et  de ce qu’ils font » se désole l’ingénieur en raffinage du pétrole et pétrochimie Lamine Badio, ancien cadre de la Société  Africaine de Raffinage dans le journal l’Obs. 

Le plus grave, c’est que cette  plateforme d’investissement serait en réalité sous la coupe de l’avocat  Camerounais Njoy Ayuk Eyong dépeint  par Adama Gaye comme un voyou à col Blanc. 

Des accusations  confirmées par le journal Sud Africain  Mail and Gardian qui le décrit comme un homme sulfureux impliqué dans des Affaires de « Blanchiment d’argent, usurpation d’identité d’un membre du Congrès Américain et fraude »

Après Franck Timis voici donc  Njoy Ayuk Eyong.

Les partenaires de Macky Sall dans  l’exploration et l’exploitation de nos ressources exhalent décidemment des odeurs de souffre. 

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :