Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Trafic international de cocaïne: une piste d’atterrissage découverte au Maroc

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services de sécurité marocains ont levé le voile sur une tentative de construction de piste d’atterrissage par des trafiquants de cocaïne internationaux, destinée à servir de point de transit de cette drogue en provenance des pays d’Amérique latine à destination de l’Europe. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la police marocaine.

Dans le sillage du démantèlement, la semaine passée, au Maroc, d’un réseau criminel transnational de trafic de cocaïne, le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé la découverte d’un projet de construction de piste d’atterrissage. Cette dernière était destinée à être utilisée dans les opérations d’acheminement de la cocaïne d’Amérique latine vers l’Europe, en transitant par le territoire marocain.

Police Algérienne
© AP PHOTO / ANIS BELGHOULCocaïne et corruption en Algérie: le retour en force des RG


Selon le texte du communiqué, des renseignements ont été obtenus lors de l’interrogatoire auquel a été soumis l’un des prévenus de nationalité colombienne, interpellé dans le cadre du réseau démantelé la semaine dernière. Les enquêteurs ont localisé le 15 décembre une ferme dans les environs de Boujdour, dans la région de Dakhla, territoire disputé entre le Maroc et le Sahara occidental. Cette ferme, servant de base arrière pour faciliter les opérations de stockage et de trafic de cocaïne, était destinée à recevoir cette piste d’atterrissage.

L’homme en question a «suivi des sessions d’entrainement en aviation, et […] est entré illégalement au Maroc en vue de participer à la mise en place d’une piste clandestine d’atterrissage dans les environs de Dakhla». «Afin d’assurer le décollage et l’atterrissage des avions que le réseau criminel envisageait d’utiliser dans les opérations de trafic de cocaïne en provenance d’Amérique latine vers l’Europe, en transitant par le Maroc», précise la police.

Rabat
© SPUTNIK . NATALIA SELIVERSTOVARabat et des pays européens se seraient associés pour sécuriser leurs fêtes de fin d’année

Le communiqué ajoute que la perquisition dans la ferme citée ci-dessus menée par les forces d’intervention du BCIJ «[…] s’est soldée par la saisie d’équipements et de matériels en relation avec les voies aériennes de trafic international de cocaïne».

En plus de ces équipements, 3.100 kilogrammes de kérosène (un kilogramme de kérosène équivaut à 1,25 litre de ce dernier), trois grandes pompes à carburant, deux moteurs, cinq générateurs électriques, des pièces de rechange pour les pompes, des câbles électriques et 46 conteneurs comprenant 2.700 litres de carburant et des équipements mécaniques, ont également été récupérés.

La semaine dernière, le BCIJ a saisi 1.004 kilogrammes de cocaïne lors du démantèlement de ce réseau international de trafic de drogue.