Troisième mandat : Alpha Condé marche sur des cadavres

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je ne viserais jamais un troisième mandat. Ce serait trahir tout ce dont pour quoi je me suis battu. » Elle est bien loin cette promesse qu’il avait faite aux Guinéens. A quelques mois du terme de son second et dernier mandat,  le dictateur veut rempiler en modifiant la constitution. 

Et cela quel qu’en soit le prix.

En réponse à ses velléités de perdurer au pouvoir, l’opposition et la société civile regroupées autour du Front national pour la défense de la constitution ( Fndc)  avaient organisé hier une manifestation à Conakry la capitale et à l’intérieur du pays.

Une manifestation vite réprimée dans le sang par les forces de l’ordre.  

Un bilan provisoire fait état de 4 morts à Conakry et 18 blessés par balles.

«  Je condamne vivement ce qui s’est passé aujourd’hui dans mon pays avec l’irresponsabilité des personnes qui sont censées nous protéger. Des jeunes ont été tués à bout portant par les forces de l’ordre à Conakry et à Mamou » s’est désolé le leader de l’opposition Cellou Dalin Diallo. 

Le Fndc  qui n’entend pas se laisser intimider pour autant : « Le combat va continuer. Nous n’arrêterons pas les manifestations jusqu’à nouvel ordre pour ne pas donner corps à cette mascarade électorale » s’est emporté Sidya Touré, autre figure de l’opposition Guinéenne.

Nhnews

%d blogueurs aiment cette page :