Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Troisième mandat: pourquoi l’histoire risque-t-elle de se répéter

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La durée du mandat du Président de la République est de cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». C’est ce que dit la nouvelle constitution de 2016 concernant le mandat du chef de l’état.

Alors le débat politique est pollué par la possibilité pour Macky Sall de faire un troisième mandat, le constitutionnaliste Mounirou Sy qui était l’invité du Grand Jury sur la Rfm affirme que les dispositions de la loi sont claires.

Le professionnel de la loi constitutionnelle affirme que ce mandat est le dernier du candidat de Benno.

Alors que certains observateurs attirent l’attention sur le fait que si l’actuel président de la République demandait leur avis aux sept sages, ces derniers pourraient ne tenir en compte que le premier mandat de cinq ans comme cela a été le cas sous le magistère de maître Abdoulaye Wade. Barthélemy Diaz a été le premier à tirer la sonnette d’alarme.

D’après lui, le pape du sopi avait droit à un troisième mandat. De même, le maire de Sacré Coeur avait soutenu sur le plateau de ça me dit mag que Macky Sall pourrait lui aussi avoir droit à un deuxième mandat de cinq ans s’il le souhaitait.

Omar Ndiaye