Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Un de plus: Madagascar annule lui aussi sa reconnaissance du Kosovo

Madagascar a décidé de déposer cette semaine une note de retrait de la reconnaissance du Kosovo, selon le ministère serbe des Affaires étrangères. Il devient ainsi le 12e pays à avoir annulé sa reconnaissance à l’État kosovar.

À la suite d’une dizaine de pays, dont récemment les Îles Salomon, Madagascar a déposé cette semaine une note de retrait de la reconnaissance du Kosovo.

«Le ministère serbe des Affaires étrangères a reçu une note du ministère malgache des Affaires étrangères qui retire la reconnaissance du Kosovo. La note a été envoyée le 5 décembre 2018», apprend-on par le communiqué publié sur le site du ministère serbe.

Récemment, on a appris que les Îles Salomon, État souverain de l’océan Pacifique, ont déposé une note de retrait de la reconnaissance du Kosovo, selon la télévision kosovare.

Début novembre, les îles Comores ont retiré leur reconnaissance du Kosovo. Plus tôt, la même décision avait été prise par la République dominicaine, le Suriname, le Libéria, Sao Tomé-et-Principe, la Guinée-Bissau, le Burundi, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Lesotho et la Grenade.

En 1999, la confrontation armée entre les militaires albanais de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK), d’une part, et l’armée et la police serbes, de l’autre, avaient abouti aux bombardements de la Yougoslavie par l’Otan.

Les 17 et 18 mars 2004 avaient éclaté au Kosovo-Métochie des pogroms ainsi qu’une vague d’exactions anti-serbes et anti-orthodoxes sous les yeux des représentants de l’Otan et de l’Onu.

Le parlement kosovar a unilatéralement proclamé l’indépendance du Kosovo par rapport à la Serbie en février 2008. À l’heure actuelle, 105 pays reconnaissent le Kosovo, alors que Pristina affirme qu’il y en a 117. Plus de 60 pays sont contre la reconnaissance du Kosovo, parmi lesquels la Chine, l’Inde, Israël, la Russie et cinq pays membres de l’UE.

Avec Sputnik news

Partager