Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Une station de recherche à 11 km sous l’eau

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine a lancé début mars la construction d’une base sous-marine dans les eaux profondes de la mer de Chine méridionale.

Les robots sous-marins seront les seuls habitants de cette base, qui pourrait devenir la première colonie d’intelligence artificielle sur Terre. Les robots étudieront les fonds marins, collecteront et analyseront divers échantillons et enverront leurs résultats à la surface.

La base serait située dans la zone hadale ou hadopelagique (la partie la plus profonde d’un océan) à une profondeur de 6 à 11 kilomètres. Pour y parvenir, les chercheurs devront fabriquer des matériaux qui résisteront aux pressions élevées, aux basses températures et à la géologie instable.

Le projet, nommé Hadès, fait référence au monde souterrain de la mythologie grecque. Si cette base est le rêve des fans de science-fiction, certains experts doutent qu’elle puisse être construite dans des eaux aussi profondes.

Le budget canadien de 219 millions de dollars sera probablement insuffisant. « Cette base pourrait être plus complexe à construire qu’une station spatiale », déclare le Dr Du Qinghai, chercheur associé au centre de recherche scientifique et technologique Hadal de l’Université de Shanghai.

En outre, la mer de Chine méridionale est l’une des voies navigables les plus disputées de la planète: sept territoires revendiquent ce territoire.

Laisser un commentaire