Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Verdict: la sortie d’Assane Diouf fixée au 28 février

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Privation du droit d’association, du droit de parole, du droit d’expression, du droit d’avoir une opinion, privation d’apparaître dans une télévision, de parler à la radio et même de paraitre dans des vidéos ».

Voilà ce à quoi Assane Diouf sera confronté à sa sortie de prison pendant trois bonnes années. L’insulteur public numéro 1 a été condamné à 2 ans de prison dont 9 mois assortis de probation pour injures publiques par le biais d’un système informatique, diffusion de fausses nouvelles et outrage à agents dans l’exercice de leurs fonctions.

Le tribunal n’a pas retenu les autres chefs d’inculpation qui sont, entre autres, injures d’un ministre du culte. Le tribunal a également exigé qu’Assane Diouf ait un suivi psychiatrique.

Son avocat, Me Ciré Clédor Ly a d’ores et déjà fait savoir qu’il allait interjeter appel. Son client ne pourra sortir de prison que le 28 février prochain. Le juge en a décidé ainsi.

Omar Ndiaye