Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Violences inter ethniques : Le Mali s’embrase

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Représailles des Peuls après les attaques de Koulogon (1er janvier 2019) qui await fait 37 morts et celle d’Ogossagou (23 mars 2019), dont le bilan fut de 157 tués ? La question est sur toutes les lèvres au Mali.

En effet, Sobanekou, un village Dogon situé dans le cercle de Bandiagara près de la ville de Sangha a été attaqué ce dimanche 9 juin 2019.

Lorsqu’ils ont entendu les coups de feu, les villageois ont d’abord cru à une attaque de bandes de voleurs de bétails, avant de se raviser quand les assaillants ont commencé à tirer sur le tas.

Il n’a pas fallu longtemps pour que le sol soit jonché de cadavres calcinés et les cases brulés.

Un élu de la localité s’est confié sur RFI :

« Avec les militaires on a dénombré 81 corps calcinés. Tout est à moitié calciné dans ce village de 300 habitants. On a même des témoignages qui disent que ce sont les Peuls qui sont venus. Ils ont encerclé le village et ils ont commencé à tirer. Quand les gens sont arrivés dans leurs maisons, ils ont mis le feu. »

Sur les 300 habitants que compte le village, seuls 50 ont répondu à l’appel.

Serigne Mbacké Ndiaye