Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Violences Sexuelles : Les Désaxés ne Débandent pas

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La violence basée sur le genre ne fléchit pas au Sénégal. En dépit des mesures coercitives et une politique de sensibilisation pour le respect dû aux femmes, celles-ci continuent de faire l’objet de maltraitance et de meurtres de la part des hommes, voire de leurs conjoints  parents ou voisins.

Ainsi de Janvier 2018 à juillet 2019, pas moins de 2 711 cas de violences ont été recensés dont  1 195 d’ordre sexuels, soit prés de la moitié.

«  Au Sénégal, les violences constituent 60 % des motifs de consultation dans les boutiques de droit » selon  Madjiguéne Sarr,  consultante à  l’Association des juristes Sénégalais.

Elle a fait ces révélations lors de l’atelier de formation des journalistes sur la violence basée sur le genre initié par la Panos.

«  Le nombre de cas de violences reçus dans les boutiques de droit de Dakar, Thiès, Kolda, Kaolack, Ziguinchor et Sédhiou de janvier 2018 à février 2019 s’élève à 1926 cas dont 982 sont des cas de violences sexuelles.  De mars 2019 à  juillet 2019, les cas de violence reçus dans les boutiques de droit s’élèvent à 785 dont 213 cas de violences sexuelles. Sans compter que les victimes sont âgées entre 3 à 35 ans. »

Une recrudescence que la juriste met sur le compte des mariages précoces, viols et les insuffisances juridiques pour y faire face.

Nhnews

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :