Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Vote Mouride et Tidiane : Le mauvais calcul de Madické et Issa Sall

Partager
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’un est universitaire, l’autre éminent avocat. Donc deux personnalités  dotées  d’un bagage intellectuel et d’une capacité d’analyse sociologique qui auraient dû  les dissuader d’emprunter les sentes tortueuses et marécageuses du repli identitaire et centrifugique. 

Ils s’y sont pourtant engagés… et s’y sont perdus.

Parce qu’ils sont issus des deux plus grandes confréries du Sénégal,  Tidiane  pour Issa Sall et Mouride pour Madické Niang, qu’ils ont cru que leur vote était un acquis.

Issa Sall poussera l’optimise jusqu’ à repousser avec dédain toute alliance avec un autre leader de l’opposition. «  Beaucoup de personnalités m’ont approché, »  se vanta t-il, mais il a préféré repousser leurs propositions, se suffisant à lui-même. 

Le PUR entend rester pur.

Même réflexe  chez Madické Niang, qui n’a cessé, depuis qu’il s’est porté candidat, de mettre en avant son appartenance à la communauté Mouride. 

Même son slogan, Diam Ak Khéweul est un clin d’œil à sa confrérie.    

Trois jours après le début de la campagne électorale, et pendant que tous les autres  candidats sillonnaient déjà le pays, Madické restait cloitré à Touba, bouleversant son calendrier parce que des Dignitaires Mourides lui avaient demandé de les attendre. « Ils m’ont demandé de les trouver ici à Mbacké Kadior, afin qu’ils puissent prier pour moi. C’est pourquoi j’ai tout laissé. Ce n’était pas facile parce qu’en campagne, chaque heure perdue coute cher, mais ça vaut le cout parce que c’est seulement leurs prières qui m’apporteront la victoire. »

« Madické et le risque d’enlisement  dans le monde Mouride » titrions-nous.

Les chiffres des présidentielles qui les confinent dans les abysses des suffrages, leur permettront peut-être d’ouvrir enfin les yeux sur une vérité criarde, qui semble pourtant se dérober à leur regard :

Au Sénégal, le vote est citoyen et non confrérique.

Serigne Mbacké Ndiaye

%d blogueurs aiment cette page :