Viol, inceste, pédophilie : La criminalisation des infractions n’a pas refroidi les instincts des prédateurs sexuels

Spread the love

Elle était censée être dissuasive et infléchir la courbe toujours ascendante du nombre d’agressions sexuelles dont sont victimes les femmes et les enfants. La loi criminalisant le viol et la pédophilie n’a pas eu les effets escomptés. Les prédateurs sont plus nombreux  que jamais  et leurs bas instincts toujours aussi compulsifs.

«Les statistiques que nous avons reçues ces derniers jours de certaines de nos juridictions révèlent que les agressions sexuelles sont toujours monnaie courante, même si on note que des agressions suivies de meurtres ces derniers temps ont légèrement diminué» se désole Mme Aïcha Gassama Tall, secrétaire générale du ministère de la Justice.

«Durant la période suivant l’adoption de la loi, il a été noté 26 cas de viol et de pédophilie au Tribunal de grande instance de Mbour, 47 au niveau du Tribunal de grande instance de Diourbel et 52 au Tribunal de grande instance de Thiès » détaille-t-elle.

Aïcha Gassama Tall  qui en appelle au sens civique  des uns et des autres : «La mobilisation doit-être maintenue et la dénonciation doit constituer l’un des moyens les plus importants pour démasquer les auteurs, engager des poursuites et espérer des condamnations, sans quoi nos enfants, nos filles et nos sœurs demeureront toujours exposés aux risques d’une agression sexuelle. »

Une situation d’autant plus regrettable qu’il y a manifestement un déficit de communication et de sensibilisation :

«Il y a des Sénégalais qui ne connaissent pas le contenu de cette loi. Les victimes d’agressions sexuelles ne connaissent pas ce qu’elles doivent faire lorsqu’il y a atteinte à leur intégrité physique. Les auteurs de ces viols doivent aussi savoir ce qui les attend. Maintenant le viol est criminalisé et les peines peuvent aller jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité. Ils doivent savoir ce qui les attend lorsqu’ils commettent ces faits. Il est important que les populations s’approprient ces lois et les relais locaux fassent le travail de sensibilisation auprès de toutes les populations.» 

Nhnews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *