Usa : Joe Biden attendu pour son discours de politique générale après 100 jours à la Maison Blanche

Spread the love

Bientôt déjà 100 jours que Joe Biden est arrivé à la Maison Blanche. Et c’est ce mercredi soir, à la veille de ces 100 jours, que le président américain prononcera son discours de politique générale, vers 21 heures de Washington. Un grand rendez-vous de la politique américaine qui intervient, normalement, plus tôt après la prise de fonction. Que faut-il en attendre ?

Comme le veut la tradition, c’est la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, qui a invité le président à s’exprimer devant les deux chambres du Congrès.

Un rendez-vous retardé cette année, d’abord par la pandémie, mais aussi par des questions de sécurité, quelques mois seulement après l’assaut du Capitole.

Joe Biden ne s’exprimera pas devant l’ensemble des élus. Selon la presse américaine, seules 200 personnes sont conviées sur invitation, contre 1 600 en temps normal.

L’heure d’un premier bilan

La porte-parole du président promet une allocution centrée sur ce qu’elle qualifie de priorités pour la classe moyenne : l’enfance, l’éducation et la santé, avec de possibles annonces sur un congé parental rémunéré.

Mais ce discours de politique générale, opportunément prononcé à la veille des 100 jours de Joe Biden à la Maison Blanche, est aussi l’occasion de faire un premier bilan de la relance de l’économie à la campagne de vaccination. Les manœuvres rapides du président de 78 ans ont surpris jusqu’à ses détracteurs. Ce sera aussi l’occasion d’évoquer des réformes sociales plus difficiles à faire adopter au Sénat, où les démocrates n’ont qu’une courte majorité.

Un président qui séduit surtout dans son camp

Entre 52% et 58% d’Américains jugent favorablement l’action de Joe Biden ces 100 derniers jours selon les différents sondages publiés la semaine dernière. Son point fort : la gestion de la pandémie. Le président américain a su rassurer : la majorité des sondés pensent que le pire de la pandémie est derrière eux. Au contraire, Joe Biden peine à convaincre sur le plan de l’immigration, notamment sur la sécurisation de la frontière sud des États-Unis.À l’exception des présidents Trump et Ford, il enregistre le plus faible taux de satisfaction global d’un chef d’État à ce stade de son mandat.

Le pays reste très polarisé. Selon le sondage de la chaîne NBC News, par exemple, 90% des démocrates interrogés approuvent les débuts de Joe Biden à la Maison Blanche, contre seulement 9% des républicains. Certaines politiques semblent pourtant séduire au-delà des lignes partisanes, à l’image du projet d’investissement massif dans les infrastructures, qui plaît à 21% des républicains. Quant aux indépendants, à ce jour, ils approuvent à environ 60% la politique Biden. Et c’est surtout eux que le président américain tente de convaincre aujourd’hui à un peu plus de 18 mois des élections de mi-mandat.

Source Rfi 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *