Déjà à l’agonie : Les Tiak-Tiak risquent de donner le coup de grâce à la poste

Spread the love

La liste  des maux dont elle souffre est plus épaisse que la pile de courriers livrés par un de ses agents en une semaine. Dire que la poste Sénégalaise va mal est un doux euphémisme : manque de trésorerie, précarité  des 4000 emplois menacés par des fins de mois stressantes, concurrence déloyale, manque de considération, non paiement des sommes dues à titre de rémunération du service public maintenu à 1,3 milliard Fcfa alors qu’il se chiffre à 11 milliards Fcfa par an…

Les deux-roues communément  appelés Thiak-Tiak qui assurent désormais la distribution des courriers dans de nombreuses entreprises constituent le coup de dague qui achèvera de la tuer :  «Les livreurs notamment «Tiak-Tiak» menacent l’activité de la Poste. Et si cela continue, la Poste va disparaitre» préviennent les postiers.

Nhnews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *