En dépit des obstacles : La CAN aura bien lieu au Cameroun, assure la Confédération africaine de football

Spread the love

La Coupe d’Afrique des nations aura lieu du 9 janvier au 6 février 2022, dans le pays d’Afrique centrale qui s’était vu retirer l’organisation de l’édition 2020. La Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) se jouera comme prévu au Cameroun en janvier 2022, a assuré, mardi 15 juin, à Yaoundé le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) après des rumeurs sur les réseaux sociaux d’un nouveau retrait du tournoi au pays hôte.

« La CAN sera organisée dans ce magnifique pays au mois de janvier 2022. C’est clair », a affirmé Véron Mosengo-Omba, secrétaire général de la CAF, lors d’une conférence de presse organisée au terme d’une visite de quarante-huit heures au Cameroun. « Je ne veux plus répéter ça », a-t-il martelé.

Le pays d’Afrique centrale devait accueillir en 2019 la précédente édition de la compétition phare sur le continent mais l’organisation lui avait été retirée en raison du retard dans la construction et dans la réhabilitation des stades. L’Egypte avait finalement organisé la compétition.

« Stade de classe Coupe du monde »

« Le travail avance très bien (…) mais il y a quelques réglages à faire », a assuré M. Mosengo-Omba, qui précise : « Le président de la CAF [Patrice Motsepé] et le comité exécutif de la CAF (…) sont satisfaits du travail, de l’organisation. »

Lors de sa visite, le secrétaire général de la CAF a notamment visité le stade d’Olembé à Yaoundé, où se joueront le match d’ouverture et la finale.

D’une capacité de 60 000 places, ce stade a longtemps alimenté la polémique du fait du retard des travaux. « Les choses avancent très bien. C’est un stade de classe Coupe du monde », a vanté M. Mosengo-Omba.

La CAN se jouera du 9 janvier au 6 février 2022. Initialement prévu en juin, le tirage au sort des poules a été reporté en raison de « problèmes logistiques liés au Covid-19 » au mois d’août, mais la date précise reste à déterminer, selon Narcisse Mouelle Kombi, ministre camerounais de sports.

Le Monde avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *