Autosuffisance en riz : Le bol pas prêt d’être rempli

Spread the love

Ceux qui en rêvent ont intérêt à vivre très longtemps pour la voir, car  l’autosuffisance en riz n’est pas pour demain  en dépit des promesses réitérées de Macky Sall. Ce n’est  pourtant pas moins de 75 milliards en fonds propres (en sus de l’apport des partenaires étrangers) que l’état a  injecté dans le Programme national d’autosuffisance en riz, le PNAR entre 2014 et 2019 :

« Cet investissement a permis d’améliorer le niveau d’accès des producteurs aux intrants, de renforcer et moderniser les équipements de production, de récolte et de transformation, d’améliorer la maitrise de l’eau agricole ainsi que les services conseil » se gausse Waly Diouf, coordonnateur du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR).

Le résultat n’est pourtant pas aussi billant qu’il veuille bien le faire croire.

Entre accaparement des finances par des « producteurs de dimanche », mauvais investissement, non maitrise de l’eau et déficit de terres cultivables, le plan n’a vraiment jamais marché.

« Le gouvernement a investi beaucoup d’argent sur ce programme. Malgré cet investissement, l’autosuffisance en riz n’est toujours pas une réalité au Sénégal. Parce que pour avoir du riz, il faut des aménagements, or il n’y a pas d’aménagement ni de piste de production suffisantes», explique Daouda Gaye, président du regroupement des producteurs de riz du département de Dagana.

Une grande partie de la manne financière a aussi été détournée par des hommes politiques ou d’affaires, toujours selon Daouda Gaye

« Des hommes politiques détournent les financements et les intrants à des fins personnelles. Par exemple, le kilogramme d’engrais est vendu à l’Etat à 350 FCFA alors qu’il coûte moins à l’étranger. Ces pratiques ont été dénoncées par le député de la mouvance présidentielle Moustapha Cissé Lo et cela avait soulevé beaucoup de polémique.»

Les 1 155 730 tonnes de riz cultivé  déclarées par le ministère de l’agriculture pour la saison 2019-2020 sont  également fausses, toujours selon  le producteur.

Nhnews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *